Electricité

Un développement continu - Les services industriels des trois Villes du canton ont commencé à développer le réseau électrique dès la fin du 19ème siècle. C’est en effet en 1890 que Le Locle a été une des premières villes de Suisse à inaugurer son éclairage public à l’électricité. D'autres villes ont suivi rapidement et le réseau s’est développé. Fragile, ce réseau pouvait connaître des pannes importantes et surtout générales jusqu’à l’introduction du courant alternatif. L’interconnexion des réseaux a marqué une nouvelle étape permettant de ne plus être contraint de produire exactement sur place l’énergie électrique nécessaire. Suite logique de cette interconnexion, la construction de grands ouvrages, souvent hydroélectriques a permis d’assurer une production d’électricité régionale.

Avant Viteos

Les villes ont réellement fait office de pionnières dans l’équipement et le développement du réseau électrique. Les infrastructures lourdes ont été transmises, lors de la fusion des services industriels, par Viteos qui entretient les ouvrages et le réseau hérité et qui développe parallèlement de nouvelles sources d’énergie électrique et de nouvelles infrastructures.

Depuis Viteos

En premier lieu, Viteos a dû faire face quelques mois après sa création à la libéralisation partielle du marché de l’électricité. L’entreprise s’est adaptée et se prépare désormais à l’ouverture totale de ce marché. Dans la foulée de la fusion et de ce changement des paradigmes du marché, Viteos s’est réorganisée, a mis sur pied plusieurs mesures destinées à valoriser ses réseaux, donc le patrimoine hérité lors de la fusion. Enfin, Viteos est en train de créer un concept de sécurité électrique, développe des outils de contrôle des durées d’exploitation des équipements et étudie le plan Ostral (en cas de pénurie d’approvisionnement d’électricité en Suisse).